Intralinks VIA®

Breaking Bad : les risques associés au partage non sécurisé de fichiers

Les fuites d’informations lors de partages de fichiers non sécurisés sont un problème qui devient de plus en plus sérieux.

Découvrez les résultats d’une étude portant sur plus de 1 000 professionnels de l’informatique aux États-Unis, au Royaume-Uni et en Allemagne concernant les pratiques de partage de fichiers de leur entreprise, à présent disponibles dans ce rapport inquiétant du Ponemon Institute. Ce rapport révèle que les problèmes de partage de fichiers rendent les entreprises vulnérables face aux pertes de données et aux violations de conformité, et que les dirigeants des entreprises ne réagissent pas aux risques internes associés aux pratiques de partage non encadrées.

Principales conclusions :

  • Les entreprises courent le risque de pertes de données et de non-conformité
  • Les employés ne respectent pas les directives en matière de partage de données et de collaboration
  • Les services informatiques ont perdu le contrôle de la prise de décision et des données de l’entreprise

61 % des salariés admettent qu’ils envoient des messages électroniques non chiffrés, qu’ils ne suppriment pas les documents confidentiels (violant ainsi les politiques de l’entreprise), ou qu’ils transfèrent accidentellement des fichiers ou des documents à des destinataires non autorisés.

 


Regardez maintenant : Breaking Bad : les risques associés au partage non sécurisé de fichiers

Écoutez le Dr Larry Ponemon, fondateur du Ponemon Institute, présenter les principaux enseignements tirés de l’étude.

  • La moitié des personnes interrogées ne se rendent pas compte qu’elles utilisent des pratiques de partage de fichiers dangereuses.
  • 62 % des personnes interrogées avouent avoir déjà envoyé accidentellement des fichiers à des personnes non autorisées.
  • 70 % des organisations n’effectuent pas d’audits réguliers pour vérifier que les activités de partage de fichiers sont conformes aux réglementations.