Un livre blanc d’Osterman Research : Synchronisation et partage de fichiers : l’importance d’utiliser des solutions professionnelles

75 % des personnes disposant d'un pouvoir de décision ou d'influence dans le domaine informatique se disent préoccupées par le degré d'utilisation des outils grand public de partage et synchronisation de fichiers au sein de leur entreprise

Ce rapport préparé par Osterman Research montre que ce recours aux outils grand public pour le partage et la synchronisation de fichiers aggrave les risques de non-conformité pour les entreprises (avec tous les dommages financiers que cela peut engendrer), et place une partie significative de leur contenu en dehors de leur périmètre de contrôle, mettant potentiellement en péril des données critiques.

Les solutions professionnelles de partage et de synchronisation de fichiers sont recommandées pour les entreprises, en particulier pour celles qui sont astreintes à des impératifs de souveraineté des données pour assurer leur conformité aux règlementations de plus en plus rigoureuses en matière de gestion et de gouvernance.


Michael Osterman, président d'Osterman Research, passe en revue les coûts et risques associés à l'utilisation de l'e-mail pour le partage de fichiers.

Le partage de fichiers est l'activité la plus commune au sein des réseaux d'entreprise et entre organisations partenaires. Et l'e-mail reste à ce jour le canal le plus utilisé pour le partage de fichiers : très simple d'utilisation et employé par tout le monde, il permet de communiquer des informations d'un simple clic. Quels sont alors les risques associés au partage de fichiers par e-mail ?

Michael Osterman, président d'Osterman Research, et Peter Brown, directeur du marketing produit chez Intralinks, expliquent pourquoi et comment les entreprises doivent déployer des outils de partage de fichiers de classe professionnelle :

  • Quels sont les coûts et risques associés à l'utilisation de l'e-mail pour le partage de fichiers ?
  • À quels problèmes les entreprises risquent-elles d'être confrontées lorsque leurs employés ont recours à des outils grand public pour le partage de leurs fichiers ?
  • Quelles mesures les entreprises peuvent-elles prendre pour faciliter et sécuriser la collaboration au sein de leur organisation ?

Lire le rapport :